Comment utiliser OneDrive pour partager des fichiers entre PC et iPad

Lorsqu’on travaille avec un ordinateur (PC ou Mac) et une tablette (iPad ou autre), il est utile de pouvoir partager ses documents entre Ces divers appareils.

Microsoft OneDrive est une solution de stockage dans le nuage (Cloud Storage) qui permet ce partage. Je parlerai dans d’autres articles de solutions concurrentes telles que Dropbox, iCloud ou GoogleDrive.

Note préliminaire: la clé USB.

La solution clé USB est la version physique du nuage. Elle présente l’inconvénient majeur de devoir gérer manuellement les multiples copies d’un même fichier entre le ou les ordinateurs et la tablette ou le smartphone. Par exemple, si j’ai un document appelé “première leçon.docx” sur mon ordi et désire l’emporter pour le visualiser ou le modifier sur un iPad, je commence par faire une copie du document sur ma clé USB. Me voilà avec deux versions (pour l’instant identiques) de mon document. Lorsque j’éditerai ce document sur la tablette, il me faudra sauvegarder cette nouvelle version sur la clé, et surtout ne pas oublier de la recopier sur l’ordinateur avant de l’éditer à nouveau. Et recommencer ce processus pour le partager à nouveau sur la tablette  via la clé. On voit aisément qu’il est facile de se tromper entre les différentes versions du document, si on n’adopte pas une discipline d’enfer. Maintenant imaginez que vous travailliez non pas sur un document, mais sur une dizaine voire une centaine de documents… cauchemardesque! La clé USB n’est donc pas une solution idéale pour ce scénario…

Voici donc le scénario: avoir accès à tous mes documents (ou à tout le moins une sélection de ceux-ci) sur mon ordinateur et ma tablette sans devoir jongler avec une clé USB et de multiples copies de mes documents.

CloudStorageOniPad

Pour ce scénario nous avons besoin d’un ordinateur (PC ou Mac n’importe pas) et d’une tablette ou smartphone, un compte OneDrive chez Microsoft, et une application capable d’ouvrir mes documents sur l’ordi et sur la tablette. Pour simplifier, imaginons que les documents sont des documents Word et que l’application Word est disponible sur l’ordinateur et sur la tablette.

Procédure d’installation

  1. Créer un compte OneDrive: rendez-vous sur le site de Microsoft https://onedrive.live.com, pour s’inscrire ou se connecter à un compte existant. OneDrive est gratuit et offre 5GB de stockage. Pour plus de capacité, des formules payantes sont disponibles.
  2. Installer l’application OneDrive sur l’ordinateur: cela va créer un dossier virtuel sur le disque local de l’ordinateur, lequel dossier sera synchronisé (répliqué) dans le nuage du service OneDrive.
  3. Installer l’application OneDrive sur la tablette, via l’App Store, comme pour n’importe quelle autre application. Et se connecter à OneDrive en utilisant le même compte qu’au point 1. ci-dessus.
  4. Sur l’ordinateur, déplacer les fichiers que l’on désire partager dans le dossier OneDrive ou un sous-dossier. Les documents seront téléversés (uploadés) vers le nuage et seront dès lors accessibles depuis n’importe quel ordinateur ou tablette connecté à ce compte OneDrive. Cette étape de chargement initial des fichiers dans le cloud peut durer assez longtemps en fonction de la vitesse de la connexion Internet montante.

Visualisation et édition de documents en mode connecté

Dans ce scénario, et l’ordinateur et la tablette sont connectés à Internet.

Accès au document sur l’ordinateur

  • Sur l’ordinateur, ouvrir un document Word en double-cliquant le fichier dans le dossier OneDrive. Le document s’ouvre dans Word et peut-être édité.
  • Lors de la sauvegarde des modifications, le document est sauvegardé à la fois sur le disque dur de l’ordinateur et dans le nuage.

Accès au document sur la tablette

  • Sur la tablette, lancer l’application Word
  • Dans le menu Ouvrir, il faut au préalable ajouter les emplacements où les documents sont susceptibles de se trouver: OneDrive dans ce cas, mais aussi éventuellement d’autres tels que Dropbox ou iCloud.
    ajouteremplacementemplacements
  • Il faut aussi se connecter à OneDrive avec le même compte que précédemment (évidemment 😉
  • On peut maintenant voir les documents stockés sur OneDrive (dans le nuage donc) depuis la tablette. Il suffit de cliquer un document pour qu’il s’ouvre dans Word sur la tablette.
  • Pour éditer le document, il suffit de placer le curseur à l’endroit du document voulu pour entrer en mode édition.
  • Pour terminer (et sauvegarder le document) il suffit de cliquer sur la flèche vers la gauche en haut à gauche de l’écran
    wordH-sauver
  • Le document est automatiquement enregistré dans le nuage OneDrive et disponible sur l’ordinateur ainsi que la tablette pour être modifié à nouveau.

Variante en mode hors connexion (déconnecté ou offline)

L’application OneDrive sur iPad, permet de rendre un document disponible hors connexion.

  • Sur la tablette, lancer l’application OneDrive;
  • Naviguer vers le fichier (document) voulu;
  • Presser et maintenir le doigt sur le nom du document, afin de le sélectionner: un petit v apparaît à gauche du document pour montrer qu’il est sélectionné;
    hors-connexion
  • Cliquer sur l’icône en forme de parachute, qui devient un parachute barré qui signifie “hors connexion”;
  • Le document est maintenant disponible hors connexion sur l’iPad

Attention, lecture seule!

Cependant le mode hors connexion permet uniquement l’accès en lecture seule au document en question. Si l’on désire modifier le document, il faut impérativement en faire une copie locale (dupliquer)!
duplicate

Et la copie locale ne peut pas être sur OneDrive, car il n’est pas possible d’y créer un document hors connexion. La copie locale devra donc impérativement être sur l’iPad, avec comme corollaire le même souci de versions qu’avec la clé USB (voir note préliminaire).

N’hésitez pas à partager votre propre expérience via les commentaires.

Dans un prochain article, nous verrons le même scénario à l’aide de Dropbox.

Replace the HDD in Mac mini late 2012 by an SSD

I have recently replaced the HDD in my daughter’s Mac mini late 2012 by an SSD drive. I opted for the Crucial BX200 480GB.

The installation procedure as detailed by iFixit, is rather easy. Much easier than the iMac 27″. It took me no more than 30 minutes to dismount, install the SSD  and close the Mac.

Before that I cloned the main hard disk using SuperDuper! It took several hours for approximately 300GB.

I then configured TRIM on the new SSD using Trimenabler tool.

And the magic happened again. The Mac mini now starts up in less than 20sec . Opening Word or Excel, 1 sec! The difference is really spectacular.

If you are able to do it, I recommend it. If you never hacked into any computer, don’t start though with the Mac.

Remplacer le disque dur du Mac mini par un SSD

Je viens d’installer un disque SSD dans le Mac Mini late-2012 de ma fille. J’ai opté pour le Crucial BX 200 480GB.

La procédure d’installation comme détaillée par iFixit, n’est pas très complexe et beaucoup plus simple que pour l’iMac. Il m’a fallu moins d’une demi heure pour démonter, installer le SSD,  et remonter le tout.

Avant cela j’avais cloné le disque dur principal en utilisant SuperDuper! sur le SSD branché via un adaptateur SATA-USB. Il a fallu plusieurs heures pour environ 300GB. Mais dès le redémarrage la magie a opéré.

J’ai ensuite configuré TRIM sur le nouveau SSD à l’aide de l’outil Trimenabler.

Le temps de démarrage est en secondes (contre la minute), ouvrir Word ou Excel, 1 sec (contre 10 ou plus)! La différence est vraiment spectaculaire.

Si vous êtes en mesure de le faire, je le recommande. Par contre si vous n’êtes pas à l’aise dans les entrailles d’un ordinateur, ne vous lancez pas  tout de suite.

Ajouter un SSD dans votre iMac

Je me suis récemment installé un disque SSD supplémentaire dans mon iMac 27″ mi-2011. J’ai opté pour le Sandisk Ultra II 960GB (acheté en solde sur Amazon.fr à 200EUR).

La procédure d’installation comme détaillée par iFixit, n’est pas pour tout le monde. Vous devez être rompu à l’ouverture d’ordinateurs et au remplacement de pièces.  L’iMac est une machine assez complexe, pas comme la tour de PC moyenne . Il m’a fallu 2 bonnes heures pour démonter, ajouter le SSD (situé sous le lecteur optique), brancher le câble SATA sous la carte-mère et remonter le tout. À la fin du processus,  qui ne m’a pas semblé aussi dur que je le craignais, mon iMac ne voulait pas démarrer! Écran noir et des bruits étranges. Pas de BONG de démarrage , juste le disque dur qui boucle entre arrêt et démarrage. 🙁

J’ai donc rouvert la machine (je deviens un expert 😉 )  et j’ai trouvé qu’un connecteur ZIF (Zero Insertion Force), le connecteur principal de l’écran LCD, n’a pas été correctement branché. Après l’avoir remis correctement en place et refermé l’iMac, grand soulagement en entendant le BONG de démarrage .

J’ai alors configuré TRIM sur le nouveau SSD à l’aide de l’outil Trimenabler: pour une raison quelconque, les instructions de ligne de commande pour activer le TRIM ne fonctionnent pas pour moi: pas d’erreur, mais le TRIM reste off.

Ensuite j’ai cloné le disque dur principal en utilisant SuperDuper! Il a fallu plusieurs heures pour environ 700GB. J’ai enfin changé le disque de démarrage par défaut dans les préférences systèmes sur le SSD nouvellement installé, et la magie a opéré.

Le temps de démarrage est en secondes (contre la minute), ouvrir Word ou Excel, 1 sec (contre 10 ou plus)! La différence est vraiment spectaculaire.

Si vous êtes en mesure de le faire, je le recommande. Par contre si vous n’êtes pas à l’aise dans les entrailles d’un ordinateur, ne vous lancez pas avec un iMac tout de suite.

Install additional SSD in your iMac

I have recently installed an additional SSD drive in my iMac 27″ mid-2011. I opted for the Sandisk Ultra II 960GB.

The installation procedure as detailed by iFixit, is not for just anyone. You need to be experienced with opening computers and replacing parts. The iMac is rather complex machine, not like the average PC tower. It took me a good 2 hours to dismount, add the SSD (located under the optical drive) and remount the iMac. At the end of the process, which appeared not as hard as I feared, my iMac would not start! Black screen and strange noises. No startup BONG, just the hard drive cycling up and down.

I thus reopened it (I become an expert 😉 and found the ZIF (Zero Insertion Force)  main connector of the LCD panel, was not properly plugged. After fixing this and closing the iMac, I was very relieved to hear the startup BONG.

I then configured TRIM on the new SSD using Trimenabler tool : for some reason, the command line instructions to turn TRIM on did not work for me: no error, but the TRIM remained off.

Then I cloned the main hard disk using SuperDuper! It took several hours for approximately 700GB. I changed the default startup disk in the Systems Preference to the newly installed SSD, and the magic happened.

The boot time is in seconds, opening Word or Excel, 1 sec! The difference is really spectacular.

If you are able to do it, I recommend it. If you never hacked into any computer, don’t start though with the iMac.